Nouvelle étape

– Une nouvelle étape pour Doubs Majorité Citoyenne –

 

Lors de notre assemblée citoyenne du 21 mai nous n’étions que cinq, mais nous avons tout de même tenu à discuter des perspectives et des suites à donner au mouvement.

Nous avons donc décidé de tenir une nouvelle assemblée citoyenne qui aura pour but :

– de mettre en place un Forum-débat sur un sujet précis à définir ensemble –

– de décider ou non de notre soutien au collectif Stop TAFTA –

– de décider de la mise en place d’un événement, comme une rencontre avec animation musicale…et pique nique, par exemple, visant a faire connaître notre mouvement –

Il sera aussi proposé aux signataires qui le désirent de mettre en place un collectif citoyen comme le nôtre pour répondre à un appel citoyen régional, http://www.rassemblement-citoyen.org, lancé notamment par des membres de Majorité Citoyenne dans le Jura. Cet appel régional se fera dans le cadre des élections régionales de décembre.

 

Nous vous proposons de nous indiquer avant le 31 mai vos disponibilités pour votre présence à cette assemblée sur les 15 premiers jours de juin. Cette assemblée ne sera convoquée que si une proportion significative des signataires se déclare disponible pour y participer.

A vos avis.

Et inscrivez-vous avec le lien ci-après

http://doodle.com/gnahbpfau6usb2st

doubsmajoritecitoyenne.org

pourunemajoritecitoyenne@gmail.com
FB : Doubs Majorité Citoyenne
Twitter : Doubs_Maj_Cit
06 04 51 91 02

APPEL POUR UNE MAJORITÉ CITOYENNE DANS LE DÉPARTEMENT DU DOUBS

– Demain pour une autre politique citoyenne, écologique et sociale –

Le pays s’enfonce dans la crise. La situation est grave. Les mêmes recettes du passé sont appliquées sans aucune vision d’avenir. L’horizon semble bloqué dans un contexte de résignation généralisée et d’individualisme entretenu par un petit monde politico économique.

Pourtant les défis posés à l’humanité sont immenses et les vieux schémas au profit de la minorité privilégiant ses intérêts ne sont plus à l’ordre du jour.

Nous ne nous résignons pas. Nous voulons construire un projet départemental en s’appuyant sur les potentialités citoyennes et l’énergie populaire libérée.

Nous voulons soutenir une démarche citoyenne alternative à la politique d’austérité permanente et aux processus traditionnels des partis.

Nous refusons la politique sociale, économique et environnementale du gouvernement. Pour combattre politiquement le dogme de l’ultra-libéralisme, qui nous est présenté comme la seule politique, nous construirons une alternative autonome des partis qui soutiennent la politique menée, nous proposerons une autre voie pour sortir de la triple impasse dans laquelle est enfermé notre pays : démocratique, écologique et austéritaire.

Nous pensons que tous ceux et toutes celles, membres de partis, de syndicats, associatifs ou citoyen.n.es, qui individuellement organisés ou non, s’engagent sur la voie de cette alternative ont toutes leurs places dans ce nouveau processus politique.

La démocratie jusqu’au bout : le pouvoir au peuple !

A tous les niveaux les citoyen.n.es, sont évacué.e.s des questions qui les concernent par une caste restant cramponnée à des jeux politiciens confisquant le pouvoir. Ces politiciens professionnels, installés dans les institutions, à longueur d’année et de décisions, passent par-dessus la souveraineté populaire.

Nous voulons redonner le pouvoir aux citoyen.n.es pour toutes les décisions publiques. Nous voulons créer l’espace démocratique qui permette à toutes et à tous de s’investir et d’agir.

Une démocratie au sein du processus de fonctionnement de notre mouvement citoyen dont les premières réalisations seront de préparer les élections départementales prochaines : cela commencera donc dès notre campagne par la mise en place d’assemblées citoyennes des signataires de canton pour co-élaborer notre projet et désigner nos candidat‐e‐s.

Une démocratie au sein des instances de décision du département nouvellement élues : c’est le peuple, seul souverain, qui doit décider de l’organisation territoriale, tout comme de la gestion des biens communs sur le département.

Nos candidat.e.s s’engageront à associer les habitants à leurs prises de décisions à travers des assemblées citoyennes et des consultations populaires autant que nécessaire et refuseront le cumul des mandats.

Engageons réellement la transition écologique !

Il faut mettre fin à la politique aveugle d’une minorité indifférente à la catastrophe écologique qui s’avance. Les ressources naturelles ne sont pas illimitées, et il ne peut pas y avoir de croissance infinie des forces productives, des pollutions, ainsi que des consommations sur une planète finie. Le bien-être des populations passe aussi par une redéfinition de la richesse, du progrès et de leur rapport à la nature.

Face aux dégâts des politiques productivistes menées par les castes politico-financières locales ou nationales, nous engagerons une bifurcation concrète dans le département !

A l’inverse des politiques du vieux monde, la solution n’est pas dans le dogme de la croissance à tout prix, mais dans la relance d’activités socialement utiles et écologiquement soutenables.

De nombreux besoins en termes d’activité ne sont pas couverts aujourd’hui, notamment en matière écologique : recherche publique sur l’efficacité énergétique, formation qualifiante dans les métiers de l’éco-construction, expertise de démantèlement des centrales et gestion des déchets nucléaires, structuration de filières industrielles dans les énergies renouvelables, infrastructures de frêt ferroviaire et fluvial, amélioration de la qualité sanitaire et gustative de l’alimentation… Ces besoins représenteraient un million d’emplois potentiels d’ici 2020. Rien que dans le développement de l’agriculture paysanne, les besoins ont été chiffrés à 400.000 emplois. Engager cette bifurcation c’est créer les emplois de demain.

Nous mènerons une politique volontariste de développement !

En agissant pour limiter les déplacements contraints entre le lieu de travail et le domicile;

En soutenant une agriculture paysanne de proximité et en combattant l’artificialisation des sols;

En favorisant la biodiversité et en incluant des règles sociales et écologiques aux marchés publics et aux aides des départements. Ainsi, la question de la mise en place d’une charte sociale dans les entreprises postulant à des marchés ou aides publics sera proposée, charte dont le respect sera pris en compte en tant que critère d’attribution d’aides et d’octroi de marchés publics. Avec nous le département fera de la prise en compte du cycle de l’eau et de la biodiversité un préalable à l’examen de tout projet.

Nous planifierons une politique de protections des rivières et de l’espace forestier du Doubs, la mise en oeuvre de la gratuité dans les transports tout en engageant le retour au service public des services privatisés. Nous ne favorisons pas les grands projets inutiles, et nous contrôlerons strictement dans les marchés publics la priorité à l’emploi local stable en enrayant les trafics de main d’œuvre dans le bâtiment.

Vers une autre politique : sortir de la régression généralisée et de l’appauvrissement des populations !

La politique de régression économique menée en France conduit à une impasse qui se solde en millions de précaires et chômeurs, alors qu’au même moment la richesse de quelques-uns s’envole. Nous rejetons ces politiques économiques, d’autant plus qu’elles se payent au prix fort par des mesures qui transfèrent jusqu’à 50 milliards des charges des entreprises sur les ménages.

Nous voulons un département qui fait vivre les valeurs de partage et de solidarité.

Nous construirons une politique de l’habitat et du logement tenant compte des besoins sociaux, écologiques et dans une logique citoyenne participative.

Nous nous mobiliserons aux côtés des citoyennes et des citoyens contre la baisse des dotations publiques de l’Etat et défendrons les mesures de solidarité pour les populations les plus précaires. Nous défendrons les services publics. Nous développerons des services publics de proximité, en particulier dans les zones rurales et dans les quartiers en difficulté. Nous défendrons l’emploi et les entreprises menacées de fermeture en soutenant notamment les reprises en SCOP. Notre soutien sera sans faille pour soutenir les productions locales dans tous les domaines, notamment dans l’ameublement, l’agriculture, l’habillement, l’énergie, l’artisanat et les services. Notre approche en matière de développement partira des besoins vitaux et indispensables.

Les clefs de notre démarche de rassemblement peuvent se résumer en 3 points :

1. Des candidatures autonomes et indépendantes des castes dirigeantes au premier comme au second tour, et opposées aux politiques de régression périmées du vieux monde. La redistribution des richesses doit redevenir une ligne de conduite des politiques économiques, sociales et écologiques.

2. Des candidatures citoyennes portées par les assemblées citoyennes des signataires.

3. Une stratégie identique sur le département.

Notre démarche a vocation à rassembler toutes celles et tous ceux, citoyennes et citoyens, militant-e-s associatifs ou syndicaux, qui veulent construire un autre avenir. Demain pour une autre politique citoyenne, écologique et sociale dans le Département.

Pour nous contacter ou signer cet appel : pourunemajoritecitoyenne@gmail.com.

Un commentaire sur « Nouvelle étape »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s